Le combat contre le terrorisme d'Al-Qaïda

Quand les Forces Spéciales traquent les Djihadistes en Afrique, en Asie, au Proche-Orient et en Europe

Qui sont les terroristes les plus recherchés au monde ?

Dèpeche AFP : Le terroriste que les Etats-Unis craignent

Liban Haji Mohamed : Liban Haji Mohamed a été ajouté par le FBI sur la liste des terroristes les plus recherchés. Américain né en Somalie, l’homme aurait quitté les Etats-Unis pour combattre au côté des Shebab et d’al-Qaïda.

Le terroriste que les Etats-Unis craignent

La crainte de voir arriver un combattant entraîné sur son sol. Le FBI a ajouté un nouvel homme sur sa liste des terroristes les plus recherchés, et il est Américain: Liban Haji Mohamed, un ancien chauffeur de taxi né en Somalie mais citoyen américain. D’après son avis de recherche, il est né le 4 janvier 1986, mesure 1m82 et pèse 87 kilos. Il parle couramment l’anglais, l’arabe et le somalien.

Il a quitté Washington, où il a grandi, le 5 juillet 2012 pour rejoindre la corne de l’Afrique. Selon les renseignements US, il aurait reçu un entraînement militaire auprès des terroristes du groupe al-Shabaab, pour ensuite rejoindre les troupes d’al-Qaïda.

«Nous ne voulons pas qu’il utilise son passeport pour revenir aux Etats-Unis. Il connaît la langue, la région, la culture et même les moyens de transports, donc nous avons peur qu’il puisse revenir pour mettre à profit ces compétences», a déclaré à ABC News Lindsay Ram, du FBI. Selon l’agent Ram, Liban Haji Mohamed était un associé de Zachary Chesser, un Américain condamné en 2011 à 25 ans de prison pour avoir fourni de l’aide à des terroristes. La somme de 50.000 dollars est offerte à quiconque transmettra des informations permettant l’arrestation de Liban Haji Mohamed.

Soupçonné d’avoir aidé la propagande d’al-Qaïda 

Selon les premiers éléments de l’enquête, Liban Haji Mohamed aurait mis à profit sa maîtrise de la langue anglaise et de certains éléments de la culture américaine afin de perfectionner les programmes de recrutement et de propagande d’al-Qaïda.

En tout, la liste des terroristes les plus recherchés par le FBI compte 31 personnes, dont Ayman al-Zawahiri, l’ancien bras droit de Ben Laden devenu numéro un d’al-Qaïda à sa mort. Vingt-cinq millions de dollars sont offerts pour sa capture.

Le numéro 1
Ayman Al-Zawahiri (Al-Qaïda) : Physicien de formation et fondateur du groupe armé Jihad islamique égyptien, Ayman Al-Zawahiri serait toujours le n°1 de l’organisation terroriste Al-Qaïda après la mort d’Oussama Ben Laden. Il est recherché pour son implication supposée dans l’attentat à la bombe des ambassades des Etats-Unis en Tanzanie et Somalie en août 1998. 

Ayman Al Zawahiri

Au 19/08/2014 : Le chef d’Al Qaïda depuis la mort d’Ousama Ben Laden, l’Egyptien Ayman al-Zawahiri, aurait cessé de répondre aux messages de sa filiale en Syrie, Jabhat Al Nosra (JAN). Une lettre ouverte d’un des chefs du mouvement jihadiste syrien, publiée sur Internet, le laisserait entendre, relève le site américain IntelWire (tenu par JM Berger, un homnyme us). Le signe de dissensions au sein de la nébuleuse terroriste, Al Qaïda..
Depuis la rupture d’allégeance de l’Etat islamique (EI) à Al Qaïda, la création d’un califat par son chef Abou Bakr al-Baghdadi, qui réclame la fidélité de tous les groupes jihadistes à travers le monde (une provocation), Ayman al-Zawahiri ne répondrait plus.

Abou al-Qahtani, une figure de Jabhat Al Nosra (peut-être en rupture de ban du groupe, ne l’excluons pas) a publié une lettre en ce sens. JAN, commandé par Abou Mohamed al-Jowlani (ancien lieutenant d’al-Baghdadi), demanderait depuis deux mois à Zawahiri de se déclarer contre le califat imposé par l’Etat islamique. Il se demande si les messages lui parviennent toujours par les intermédiaires habituels.

C’est en tout cas le signe d’un manque de direction au sein d’Al Qaïda, d’une faiblesse dans la communication. Et de fortes dissensions entre la base et ses filiales, sans parler de la guerre entre l’EI et JAN. Les terroristes ne sont pas épargnés par les luttes pour le pouvoir…

Le numéro 2

Abubakar Shekau (Boko Haram) : Successeur de Mohamed Yusuf à la tête du groupe armé islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau a été donné trois fois pour mort par l’armée nigériane. Mais le 2 octobre, il est réapparu dans une vidéo. Principalement implanté dans le nord-est du Nigéria, Boko Haram aurait tué plus de 7000 civils et enlevées 500 femmes et filles depuis 2009 selon l’ONG Human rights watch. 219 écolières sont toujours détenus par le groupe. 

Aboubakar Shekau

 Le numéro 3 

Abou Bakr al-Baghdadi (Daech) : Son visage n’est connu que depuis janvier. Mais Abou Bakr al-Baghdadi, autoproclamé calife du groupe islamiste Daech (ou Etat islamique) s’est déjà imposé comme l’un des chefs terroristes les plus influents du globe. Descendant direct du prophète Mahomet, selon ses partisans, il ne serait apparu qu’une fois en public, selon Vice News, le 4 juillet 2014.

Le numéro  4

Jehad Serwan Mostafa (Al-Shabaab) : il est recherché pour son participation présumée aux actions terroristes de l’organisation Al-Shabaab, basée en Somalie. Diplômé d’une université californienne, il est activement recherché par le FBI, qui offre 5 millions de dollars pour toute information menant à sa capture.

Le numéro 5

Zulkifli Abdhir (Kumpulun Mujahidin Malaysia) : Soupçonné d’être à la tête de l’organisation terroriste malaisienne Kumpulun Mujahidin, Zulkifli Abdhir aurait activement soutenu le mouvement islamiste armé Abou Sayyaf, basé dans les îles du sud des Philippines.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :